Fais pas ci, fais pas ça, patati, patata – Sara-Karina

Fais pas ci, fais pas ça, patati, patata

Être parent, c’est non seulement être régulièrement confronté à plusieurs situations aussi faciles à gérer les unes que les autres (merci l’ironie), mais c’est aussi sans cesse se remettre en question et se faire scraper son estime déjà fragile de personne qui veut faire de son mieux et donner le meilleur de soi. Je m’explique.

Tu remarqueras que toute affirmation vient avec sa contradiction :

– Allaite, c’est meilleur pour ton enfant
– N’allaite pas, ton enfant va passer sa vie pendu à tes seins
– Porte ton enfant, c’est bon pour son développement affectif
– Ne le porte pas, tu vas en faire un dépendant affectif et il va marcher plus tard que la moyenne
– Ne laisse pas pleurer ton enfant, ça détruit son cerveau
– Laisse-le pleurer, il te manipule
– Garde ton enfant à la maison, c’est ton rôle de faire son éducation
– Envoie-le à la garderie, il doit socialiser
– Commence les céréales dès 4 mois, il va faire ses nuits
– Ne commence pas les céréales avant 6 mois, son estomac n’est pas assez mature
– Stimule ton enfant au maximum, c’est bon pour son développement
– Attention de ne pas le surstimuler
– Fais vacciner ton enfant, c’est primordial pour sa santé
– Ne le fais pas vacciner, c’est dangereux et ça enrichit les compagnies pharmaceutiques
– Pleure devant ton enfant, ça lui montre que c’est sain d’avoir des émotions
– Ne pleure pas devant lui, tu vas le rendre hypersensible et braillard
– Dis oui à ton enfant et opte pour des interventions disciplinaires positives
– Dis-lui non, il doit connaître les vraies limites
– Priorise le dialogue avec ton enfant lors de conflits
– Mets-le en retrait, il n’a pas son mot à dire, c’est toi le parent

Ok, j’arrête là. Je crois que tu as compris mon point. Sérieusement, y’a de quoi virer fou. Une journée tu lis quelque chose, tu te casses la caboche à l’intégrer dans ta vie/routine et la semaine d’après, tu lis ou entends dire totalement le contraire (venant d’une source aussi fiable que la première, bien sûr!).

Pourquoi est-ce que je te parle de ça? Parce que je suis à bout de voir les gens se chamailler et s’obstiner à savoir qui fait mieux. J’aimerais simplement consoler ton grand coeur de parent et te rappeler que peu importe le nombre d’ouvrages, d’études ou de revues que tu vas lire, ça ne changera rien au fait que tu ne seras JAMAIS parfait comme parent. Détrompe-toi, ce que j’affirme ici n’est pas du tout négatif. T’aimerais vraiment ça, toi, être un parent parfait? Pas moi. Oui, j’aimerais parfois avoir des vraies réponses qui ne sont pas contredites, mais bon, comme on le dit si bien, un enfant ne naît pas avec son mode d’emploi.

La bonne nouvelle, c’est que la bonne personne pour prendre les décisions relatives à l’éducation de ton enfant (et tout le reste), c’est TOI!!!!! Penses-tu que nos arrières-grands-parents se cassaient la tête autant que notre génération le fait? Honnêtement, je ne pense pas. Ils faisaient ce qu’ils croyaient bon. Ils faisaient de leur mieux. Ils n’avaient pas Internet, Maman pour la vie et les groupes Facebook pour leur dire quoi faire et comment le faire. S’informer, c’est bien. Je ne suis pas pour le fait de suivre la masse juste parce que tout le monde fait la même chose. Je suis pour le fait de s’informer afin de prendre des décisions qui nous ressemblent et faire des choix éclairés, mais au final, l’important, c’est de faire ce que tu crois le mieux pour tes enfants. Voilà, c’est dit!

Stop. Arrête de culpabiliser maintenant et va te coucher. En tout cas, c’est ce que moi je vais faire, car je suis crevée et mon petit dernier se réveille encore souvent la nuit. Ça doit être parce que je ne le laisse pas pleurer, que je l’allaite encore passé neuf mois, que je le porte, que je fais encore parfois du cododo et qu’il ne mange pas de céréales… 😉

Toutes les nouvelles fraîches, directement dans ta boîte de réception!

Tu peux te désinscrire en tout temps. Powered by ConvertKit

Vous aimerez aussi…

Aucun commentaire

Laisser un commentaire