Pas Minions du tout : La critique cinématographique d’une maman too much – Sara-Karina

Pas Minions du tout : La critique cinématographique d’une maman too much

Avertissement : je vais avoir l’air de la pire mère too much EVER. Je le sais. Mais je m’en fous!

Touuuuut le monde parle du film Les Minions. Que d’éloges j’ai entendus au sujet de ce film nouvellement à l’affiche! J’suis pas folle, je me suis dit que moi aussi j’allais être cool et faire jubiler mes enfants (de 3 & 5 ans) en leur faisant vivre leur première expérience dans un vrai de vrai cinéma! Avec Les Minions en plus, j’étais certaine de ma shot!

Ouf.

Pour vrai, dans ma campagne, on est chanceux. On a un cinéma juste à nous qui coûte à peine plus qu’un sourire. Mettons qu’en gros, pour moi et deux de mes enfants, ça a coûté 17 $, par un beau samedi après-midi. Samedi où, d’ailleurs, la météo annonçait une journée pluvieuse et moche alors qu’il a fait soleil toute la journée. Et honnêtement, pardonne mes hormones de femme enceinte en double, mais avoir su, j’aurais dépensé mes précieuses cennes pour autre chose.

Premièrement, je m’attendais à un film pour enfants, le tout avec un potentiel de divertissement assez élevé pour des adultes. En partant, je doute que le dialecte des minions soit compris à 100 % par les enfants de moins de 5 ans. Et même passé 5 ans, je trouve ça précaire. Marmonne du n’importe quoi en mélangeant de temps en temps du français, de l’anglais et de l’espagnol et tu parles à peu près comme les minions. Et c’est pas long que ça tombe sur les nerfs.

Ensuite, bon, c’est très personnel comme opinion, mais moi, un film qui encourage le mal et qui dit à mes enfants qu’être méchant c’est vraiment in, je trouve que ça manque de classe. On se fend assez le derrière il me semble pour s’assurer que les valeurs qu’on tente d’inculquer à nos enfants restent bien ancrées dans leur caboche que ça fait un peu mal au coeur de payer pour qu’ils voient le contraire sur un écran.

J’en conviens, c’est de l’humour. Moi, en tant que grande personne, je saisis les nuances. Mais des enfants, ça prend tout au premier degré. De voir que les gens (dans le film) vénèrent et idolâtrent la femme la plus méchante de la planète et veulent devenir comme elle, je ne sais pas ce que ça crée comme lien dans leur cerveau,  mais c’est clair que ça ne confirme pas ce que nous on leur apprend.

Mais hey, c’est juste mon opinion, hein! J’ai juste cru bon t’en faire part si tu fais partie de l’infime partie du Québec qui n’est pas encore allée et que tu te considères toi aussi comme une too much. Et si tu y vas, je ne te jugerai pas non plus. C’est juste que moi, je n’ai pas aimé. Et je suis bien heureuse que mes cocos aient retenu davantage (je pense) le popcorn, les jujubes et l’expérience globale que le film en tant que tel.

Tu trouves ma critique rude? Dis-toi qu’une chance que le cappuccino glacé était bon… 😉

Toutes les nouvelles fraîches, directement dans ta boîte de réception!

Tu peux te désinscrire en tout temps. Powered by ConvertKit

Vous aimerez aussi…

Aucun commentaire

Laisser un commentaire