Je t’ai laissé mourir (un an déjà) – Sara-Karina

Je t’ai laissé mourir (un an déjà)

Ce texte fait référence à cet événement du 3 décembre 2016

L’an dernier, à cette heure, je revenais de faire la chose la plus difficile de toute ma vie, c’est-à-dire laisser partir une partie de moi, laisser s’envoler quelqu’un que j’aime.

Je réalise que même si le temps passe, cette lourde soirée reste intacte dans mon esprit. Tu souffrais beaucoup, je te chantais des chansons, je surveillais ta respiration sans trop vouloir réaliser que tu étais sur le point de passer de l’autre côté. J’essayais de me convaincre que j’étais prête, que tu allais bientôt être libéré de tes souffrances, mais mon cœur a fait mille tours quand ton dernier souffle a été rendu. Je me souviens de m’être fait la réflexion que c’était tellement contre nature de laisser mourir quelqu’un, comme ça, sous ses yeux.

Et la paix m’a envahie. Tu étais parti, serein, et ton visage n’avait pas eu l’air aussi apaisé depuis bien longtemps. Je t’ai trouvé beau, les souvenirs se sont mis à défiler dans ma tête et je t’ai embrassé une dernière fois.

Avec le peu de recul que j’ai, je suis capable de dire que cette soirée fut la plus traumatisante de ma vie, mais aussi la plus enrichissante. Car non, personne n’est prêt à laisser mourir quelqu’un, jamais. Mais je me sens privilégiée d’avoir été à tes côtés et d’avoir pu t’accompagner lors de ce passage vers la vie éternelle.

Jamais je n’oublierai le 3 décembre 2016. Jamais.

*Vlog du 2-3 décembre 2016*

Toutes les nouvelles fraîches, directement dans ta boîte de réception!

Tu peux te désinscrire en tout temps. Powered by ConvertKit

Vous aimerez aussi…

2 Commentaires

  • Répondre
    Laurence
    4 décembre 2017 at 18:11

    Je comprends tellement ce que tu ressens mon papa est parti un 25 décembre j’approche donc de cette date fatidique et comme chaque année depuis 19 ans je suis mitigée entre cette fête qui devrait en être une et le faite qu’il soit partit c’est à chaque fois difficile.Je pense bien à toi

    • Répondre
      Sara-Karina
      16 décembre 2017 at 20:35

      Je te comprends! Courage à toi aussi, on s’en rappelle pour toujours.. <3

    Laisser un commentaire